Quand j'ai ouvert mon cadeau le 25 décembre, j'ai d'abord été ravie d'y trouver le Masterbook de Christophe Michalak. Puis en tournant les pages, j'ai vu que le Père Noël avait également décidé de m'envoyer à Paris pour 3h de Masterclass, rue du Faubourg Poissonnière !!!

Petit moment de stupeur puis angoisse : moi qui suis la reine - de chez moi LOL - des crêpes, du coeur coulant chocolat, du crumble pomme-cannelle et des gâteaux façon grand-mère (hé les grands-mères, on adore vos gâteaux, ne changez rien !), et qui rate une fois sur deux son glaçage de cupcakes, je me suis demandé si une telle Masterclass était vraiment pour moi.

J'ai tenté de me rassurer en me disant qu'avec toutes les émissions culinaires que j'ai "ingurgitées" ces dernières années, j'allais peut-être y comprendre quelque chose malgré tout !!!

C'est donc un peu impressionnée que je suis arrivée hier devant la Masterclass, avec 30 min d'avance :

DSC08666

[J'y suis !!!]

Accueil très sympathique en boutique, je mets à profit mon avance pour shopper quelques délices à tester à la maison :

Mon shopping prend la pose...

[also starring : mes petits accessoires inox dans le rôle du décor ;-) ]

Je résiste (...mais c'est vraiment difficile) à l'envie de tester une des Kréations du jour, parce qu'il est prévu de déguster, plus tard...

Par la cloison métallique perforée, on voit l'équipe au travail, des Fantastiks sont en cours de préparation, des appareils pochés dans des cercles vont être lissés, des triangles de chocolat d'une finesse incroyable, découpés. C'est un plaisir d'attendre ici !

J'observe les outils accrochés à la crédence et tandis que la tempéreuse délivre un hypnotique ruban de chocolat, il me vient à l'esprit que petite, je voulais être pâtissière, comme d'autres rêvent d'être pompiers .... pour finalement user les paillasses de labos d'un tout autre genre, où au lieu de se délecter de ses productions, on s'en protège... mais pourquoi, comment ?!! -soupir-

Puis on nous fait entrer dans la salle, très chouette salle, du blanc, du noir, touche de bois, zone banquette, touches de couleurs sur les coussins, rideaux en lin blanc, bref, ultra moderne chic (je veux la même !!! Ha ben ça tombe bien, chez moi c'est blanc, gris, anthracite, c'est juste...nettement plus petit...en même temps, j'accueille pas 12 personnes dedans non plus LOL). Il y a de la musique.

Un paquet nous attend : support de la Masterclass, crayon estampillé Michalak pour tout noter, badge, tablier et petite bouteille d'eau. Tablier ?! On va peut-être pratiquer, alors !!? (excitation mêlée d'inquiétude).

Les goodies ont rejoint le Masterbook dans ma cuisine !

[Je suis on ne peut mieux équipée...euh, pour tout dire, il manquerait bien un robot maintenant !!!]

C'est Ophélie qui va être "notre" pâtissière, le temps de la Masterclass. Je l'ai vue dans une des émissions que j'affectionne particulièrement...et puis je réalise qu'elle a remporté la saison de "Qui sera le prochain grand Pâtissier" de France 2. Wahou.

Le temps de faire un tour de table bien sympathique, où chacun se présente et "se situe" brièvement en terme de compétences culinaires, un café nous est servi, ainsi qu'une part du Fantastik du jour : "Douceur de Coco composé d' un shortbread citron vert, d'une dacquoise coco, d'un coeur de confit cassis, et d'une mousse délicate coco (infos que j'avais omis de noter et que j'ai "piquées" sur la page FB de la Masterclass). Coco cassis citron vert, ça fonctionne hyper bien, les textures sont légères, homogènes, douces et il y a le craquant du shortbread ... Je me dis que cette part était trop petite (miam miam) et ne comprends pas pourquoi deux personnes semblent caler.

Une part de Fantastik du jour

[le délicieux Fantastik du 18/02/2015]

Il s'agit d'une masterclass "autour des Best Of" : religieuse caramel, tarte choco-yuzu, cake au sirop d'érable. C'est possible de réaliser tout ça en trois heures ?!

Assistée par la très sympathique Charlotte, Ophélie attaque les préparations. Au moment de pocher les choux, elle nous propose d'essayer, oui j'y vais, nous ne sommes que deux à oser nous ridiculiser. Ophélie nous observe, nous guide et nous corrige, conseils précieux.

DSC08669

Les préparations s'enchainent, tandis que la zone "notes" de nos fiches noircit peu à peu.

J'en profite aussi pour réfléchir à la difficulté de cuisiner en public, exercice parfaitement maîtrisé par nos pâtissières, d'autant que les questions sur le temps et la température de cuisson des choux reviennent.

.DSC08672

DSC08674

L'ambiance est détendue, tout le monde ou presque se tutoie.

DSC08677

On nous indique par quels ingrédients éventuellement remplacer ceux qui sont difficiles à trouver, et dans ce cas quelles modifications apporter à la recette.

On ne connait pas le sucre muscovado, le grué, le grué caramélisé ? Qu'à cela ne tienne, on nous en fait passer un bol, et on goûte !

On apprend la différence entre un sucre à 15° et à 30°, ce que signifie 70 % pour une pâte d'amande (il y a notamment une participante très calée qui semble tout savoir faire, bravo !)

On n'a pas les super ustensiles qui vont bien à la maison ? On nous dit comment s'en sortir et surtout les choses à ne pas faire (sous aucun prétexte LOL).

Une participante exprime sa déception sur le choix des pâtisseries de cette Masterclass (pas de fruits). Ophélie présente ses arguments et insiste sur le respect de la saisonnalité des produits. Il y a des Masterclass sur de nombreux thèmes, dont les fruits de saison.

Le temps tourne, [la clim aussi, penser à prendre une petite laine...euh, enfin, une plus grosse laine quoi !], je vois qu'il reste plusieurs préparations à faire, mais celles-ci nécessitant des heures de réfrigération, sont déjà prêtes.

Dressage, alors même que les trois heures se sont écoulées. Ophélie fignole les détails, petits supremes de citron par-ci, touche de feuille d'or par là.

DSC08679

DSC08681

DSC08685

DSC08687

DSC08693

DSC08694

[Ces religieuses méritent bien une vue rapprochée !]

Dégustation. Je prends touuuuuuut mon temps. Hé, c'est pas tous les jours que je mange de la "haute pâtisserie" ! Je m'applique à essayer de retrouver les goûts des ingrédients, bref je profite à fond de l'expérience, je finis à peine la part de cake sirop d'érable (ma première dégustation !) alors que certains ont déjà englouti les 3 pâtisseries, d'autres sont déjà partis sans déguster, pour cause de TGV ou pour cause de ... ne pas vouloir déguster. Ma voisine, prévoyante (c'est sa deuxième Masterclass) a pensé à apporter une boîte en plastique pour faire goûter à sa famille.

Ma dégustation :

- agréablement surprise par le cake, moi qui n'aime pas le sirop d'érable ! Le glaçage au sucre muscovado est stupéfiant, c'est assez sucré, c'est vrai.

- la religieuse caramel : choux avec craquelin, c'est délicieux, la crème était parfaite en texture comme en goût, enfin bref, je fond.

- la tarte choco-yuzu : exceptionnelle, à mon avis, de par la subtilité des accords.  A la télé on se dit (je sais pas vous, mais moi, toujours...) "mais ils abusent avec leur histoire de touche d'acidité", mais en fait non, je valide LOL

Pour nuancer mon propos, c'est vrai que je n'ai aucun point de comparaison à un tel niveau, mais je me suis régalée, j'ai été surprise, j'ai essayé, j'ai découvert des choses, que du + pour moi ! J'y retournerais volontiers !!!

A bientôt !

Elodie